Picpanzee logo Browse Instagram content with Picpanzee

#litteraturecontemporaine

Posts tagged as #litteraturecontemporaine on Instagram

2.523 Posts

📚💔" La bibliothèque des coeurs brisés" de Robert HILLMAN est paru aux éditions @editions_philippe_rey en cette année 2019 4️⃣ Ème de 📕⤵️ " Dans une bourgade du sud de l'Australie, dans les années 1960, débarque un jour Hannah Babel. Une Hongroise de Budapest, juive, rescapée d'Auschwitz où ont péri son mari et son fils unique. Une sorte d'extraterrestre pour les gens de Hometown, qui l'accueillent sans réticence, sidérés néanmoins lorsqu'elle annonce son intention d'ouvrir une librairie, du jamais vu en ville jusqu'alors. Un fermier du coin, Tom Hope, lui apporte son aide. Trentenaire mutique, humble et généreux, Tom soigne ses vergers, s'occupe de ses moutons, et se console de son célibat forcé en élevant avec amour Peter, l'enfant que son ex-femme lui a laissé, dont il n'est pas le père et qu'elle lui reprendra un jour. Hannah, la délirante, la tourmentée, s'enflamme pour Tom et l'embrase. Une telle passion entre deux êtres apparemment si étrangers l'un à l'autre peut-elle durer ? Et quel avenir pour le petit Peter, forcé de rejoindre une mère qui ne l'a jamais aimé ? Une histoire de " coeurs brisés " qui révèle le talent d'un écrivain sachant manier poésie, tendresse et ironie, transformer de tragiques épreuves en une ode à la beauté des paysages et des hommes, en une ode à la vie – malgré tout." #missbook85 #roberthillman #labibliothequedescoeursbrises #éditionsphilipperey #litteratureaustralienne #litteraturecontemporaine #roman #rl2019 #librairie #secondeguerremondiale #resilience #amour #instaread #instalecture #book #bookphotography #bookobssesed  #pepitelivresque #coupdecoeurlittéraire
#agate c’est le premier roman de l’écrivaine #annecathrinebomann  traduit du danois et publié chez #lapeuplade, une maison d’édition dont je n’avais jamais entendu parler auparavant. #agate est l’un de ces rares romans dont, après lecture - rapide car il ne compte que 159 pages- , je me suis dis : je n’au rien à en dire. Ou plutôt bon, bof, et quoi? Quel est l’objet? C’est un texte défaitiste dépressif sur tout. Un psychanalyste qui n’a ni amour, ni amis, qui est passé à côté de sa vie, qui n’a pas le sentiment d’avoir pu aider ses patients, qui attend la retraite et ne sait pas ce qu’il en fera ! Ça m’a peinée pour l’auteur! Et pour tous ceux qui ont besoin d’aide et qui s’imagineraient par un tel texte que les psy sont encore plus malades que leurs patients. Mais pour moi même, ça m’a presque fait rire: c’était quoi le but de ce texte? Nous dire à tous que la vie n’a pas de sens, qu’on passe à côté tout le temps, que les médecins ne valent pas mieux que tous ceux qu’ils prétendent aider ? Bon. Bof. Si j’avais été l’éditeur, je n’aurais même pas publié. Je suis restée externe à tous puis frigorifiée un temps par une telle vision des hommes, à l’inverse même de #asta que je venais de lire juste avant et qui donne de l’espoir au cœur même du tragique, ce texte ne livre que du vide et du plat quasi déshumanisé là où la souffrance et la vie n’attendent que d’être accompagnées. Pas aimé du tout. #livrestagram #livreaddict #bookstagram #litteraturecontemporaine #passionlivres
Octobre 2019  Quel plaisir de rentrer chez moi après une journée de travail pour découvrir dans ma boîte aux lettres ce super colis des livres que j'avais commandés au Monstrograph. Merci @colinepierre et @mrtnpage pour votre travail, j'ai hâte de parcourir ces trois livres !  #monstrograph #microedition #autoedition #ecrivaincontemporain #litteraturecontemporaine #trelaze #beauxlivres #martinpage #colinepierre #danslaboiteauxlettres #lecture #littérature #reading #contemporarylitterature #contemporarywriters
"Le nom de Charlotte revenait durant ces veillées d'hiver aussi souvent qu'autrefois"• • Charlotte n’est pas une grand-mère comme les autres de ce côté de la Russie sibérienne. Charlotte est française, et quand elle est venue vivre en Sibérie, il y a une vie de cela, elle a emporté avec elle une malle pleine de l’ « esprit » français. Et chaque été, sur ce balcon, elle raconte à son petit-fils Aliocha, la littérature, les mots, la vie française. Elle raconte Paris, cette "Atlantide" rêvée qui va marquer le regard de l’enfant et l’adulte que sera le narrateur 🔷 Le narrateur ici le petit-fils, nous raconte comment ce pays lointain, conté par une grand-mère lumineuse malgré une vie rude, a marqué sa vie. On le suit enfant, fasciné par les anecdotes, par la culture française, puis le voilà à l’adolescence, à l’heure des premières amours, coincé entre deux cultures. Comment définir son identité sereinement? • 🔶 Construit comme une énigme, ce roman révèle à petit pas les tragédies de la vie de Charlotte, que Makine (écrivain russe naturalisé français) relate dans cette langue qui était celle de sa nourrice française dans la vraie vie. C’est aussi l’Histoire, mais avec un grand H cette fois, de la Russie, de la vie rude sous Staline, de la guerre et de tous ces hommes envoyés à la mort. Les mots y sont durs, il impose des images au réalisme douloureux. C’est avec talent que Makine  arrive à nous faire aimer son pays malgré sa rigueur ♦️ Makine fait partie de ces écrivains contemporains français dont j'apprécie la plume "néo-classique"💚. Dans ses récits, il instaure une structure complexe, avec une trame à la fois circulaire et linéaire qui me fait voyager dans le temps et l'espace. Dans ce roman auréolé par les prix, j'ai été particulièrement touchée par cet amour nourri de liens invisibles, par ces reflexions sur l'identité, sur la double culture ou encore sur la vocation
Je ressors de cette lecture abasourdie, bluffée, essoufflée, toute retournée. Si au début, je me suis demandée où l'auteure voulait m'emmener et pourquoi, je n'ai pas réfléchi bien longtemps. Je n'ai pas eu le temps. J'ai bu les mots un à un, les phrases une à une et je me suis laissée embarquer dans l'histoire sans retour possible, sans m'arrêter. Impossible de m'arrêter ne serait-ce que pour reprendre mon souffle. L'atmosphère tendue,  lourde et oppressante du roman m'a englouti, tout comme le style d'écriture avec ses phrases courtes et efficaces. Je n'ai pas décroché avant le point final. Et quel final !  #adelinedieudonné #lavraievie #litterature #litteraturecontemporaine #roman #bookstagram #instabook #instalivre #passionlecture #lecture #book #lire #livre #livreaddict #bookaddict
Salut ! Je viens ici vous dire que j'ai été sélectionné pour faire partie d'un jury d'étudiants de toute la France pour élire @leromandesetudiants 2020, c'est un prix organisé avec @franceculture et @telerama . J'ai pu avoir les 5 romans en lice ( merci @librairiedialogues ), et je suis tout excité ! (Peut-être as-tu pu entendre parler de ce prix aussi avec les copains de booktube @cedrikarmen @justine.shel ou @jeannotselivre - hey coucou ! ) - - Pour cette occasion tu pourras me retrouver plus souvent en story Instagram, je te parlerais de mes #lectures de ces 5 #romans au fur et à mesure. Je te parlerais aussi des rencontres organisées par ce prix avec les #écrivains jusqu'au début du mois de Décembre. - - C'est au début de ce mois de Décembre que les votes se feront pour élire le roman des étudiants de cette année, nous sommes environ 1000 #étudiants cette année sur toute la France à faire partie de ce #jury. C'est complètement fou ! - - Pour l'heure voici les cinq romans en lice :  La maison d'@beckerini chez @flammarionlivres La mer à l'envers de #mariedarrieussecq chez @editions_pol  Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon de #jeanpauldubois chez @editionsdelolivier Par les routes de #sylvainprudhomme chez @larbaletegallimard  Eden de #monicasabolo chez @editions_gallimard - - Des sujets complètement différents, des thèmes différents, des styles différents, ça va être dur de n'en choisir qu'un ! ( sachant que les choix sont toujours cornéliens pour ma part 😂 ) - - La prix du roman des étudiants commence donc maintenant, À vos #livres... prêt ? Partez ! - - #bookstagram #booktube #rde #romandesetudiants #rentreelitteraire #pal #pilealire #prix #littérature #litteraturecontemporaine
🔴 La nausée 1938  Coucher sur le papier ses sentiments 💭  Extrait : Je n'ai pas besoin de faire des phrases. J'écris pour tirer au clair certaines circonstances. Se méfier de la littérature. Il faut tout écrire au courant de la plume sans chercher les mots.  #lanausée #jeanpaulsartre #instabooks #littérature #litteraturecontemporaine #chefdoeuvre #pocketbook #écriture #instantlecture #lecturedumoment📖  #readingtime📖  #jaimelire #livresque #gallimard
Ce que l’on sème, 𝐑𝐞𝐠𝐢𝐧𝐚 𝐏𝐨𝐫𝐭𝐞𝐫 📖🌎🇺🇸 . #epopéeaméricaine . Les vies de 2 familles, l’une blanche, l’autre afro-américaine, s’entrelacent sur six décennies, aux Etats-Unis (et au-delà), des années 50 et de la lutte pour les droits civiques aux 1ères années de la présidence d’Obama. . James Vincent Junior, d’ascendance irlandaise et issu d’un milieu modeste, alors âgé de 4 ans, demande à son père pourquoi les gens ont besoin de dormir. Il lui répond : « Pour que Dieu puisse refoutre à l’endroit ce que les gens foutent à l’envers. » Adulte, il répètera lui-même cette phrase mais alors que son petit-fils, quelques décennies plus tard, lui posera la même question, il répondra : « Personne ne le sait. Le sommeil est un mystère. » . Devenu un riche avocat new-yorkais, il entretient des relations complexes avec son fils, Rufus. Qui vont encore se compliquer quand ce dernier va se marier avec Claudia Christie. Elle est une des filles d’Agnès Miller Christie, une très séduisante afro-américaine, qui nous est présentée dans le 2ème chapitre alors qu’elle n’est pas encore mariée. Fille unique, choyée par ses parents, elle rencontre Claude Johnson, cousin éloigné d’Eloise, sa meilleure amie (et bien plus…) que ses parents ont recueilli. Lors d’un rendez-vous amoureux, ils vont être arrêtés sur une route déserte de Géorgie par des policiers blancs, arrestation qui va tourner au cauchemar. Cette tragédie va bousculer ses projets d’avenir. Les chapitres suivants vont être consacrés à des moments de vie cruciaux de ces 2 personnages, ainsi qu’à des personnages plus ou moins proches d’eux, leurs parents, leurs enfants, leurs cousins, leurs amants etc. Sans chronologie linéaire. Passé et présent se croisent également, on passe d’une époque à une autre, d’un personnage à l’autre et la somme de ces moments retracent l’histoire de ces
3.5/5  Hello les Z'abos ! 😏 Les Cosmonautes ne font que passer d'Elitza Gueorguieva fait un choix narratif original qui vous plongera à mi-chemin entre le modèle soviétique et le rêve américain, parce que entre Youri Gagarine et Kurt Cobain, il n'y a finalement qu'un pas... Un roman drôle et tendre, ironique et sincère.  Vos réactions ? Vite, dites-nous !  Pour lire ma chronique complète sur Babelio :  https://www.babelio.com/livres/Gueorguieva-Les-cosmonautes-ne-font-que-passer/850381/critiques/1689726  #bookstagram # gueorguieva #unionsovietique #guerrefroide #litteraturecontemporaine #elitzagueorguieva #cosmonautes
Merci à @atoutlivre pour cette mise en avant de notre roman préféré de la rentré 2019, "les eaux de Joana" de Valério Romão!!! #editionschandeigne #valerioromao #atoutlivre #litteraturecontemporaine #portugal #vaudeville #editionsindependantes #lisbonne🇵🇹 #hopitaux #femmes #destindefemme #famille #enfant #instabook #librairieindépendante
Rue du Pardon - Mahi Binebine.✨🥰⁣ ⁣ « Je m’appelle Hayat. En arabe, cela signifie « la vie ». Voyez-vous ça! J’étais « la vie » à moi seule, avec sa fraîcheur, sa lumière et ses promesses. ».⁣ ⁣ 🇲🇦Mahi Binebine est un artiste marocain aux multiples facettes. A la fois peintre, écrivain et sculpteur, il est lauréat🏆 en 2010 du prix du roman arabe pour Les étoiles de Sidi Moumen, abordant le sujet du terrorisme. Il est également lauréat🏆 en 2011 du Trophée de la diplomatie publique remis à Rabat pour sa contribution au rayonnement du Maroc à l’étranger. Ses sculptures et ses oeuvres sont exposées au Musée Mohammed VI de Rabat.⁣ Rue du Pardon fait partie des titres sélectionnés pour le prix Renaudot 2019.🏆⁣ ⁣ Rue du Pardon : c’est dans cette ruelle de Marrakech que grandit Hayat. Mahi Binebine reprend ici la symbolique de cette rue qui a réellement existé aux temps du protectorat français. Il s’agissait de la rue des prostituées où les soldats venaient s’abreuver. Il s’agissait aussi de la seule rue dont les fenêtres donnaient vers l’extérieur et non vers le patio, comme c’est le cas habituellement dans les riads. ⁣ Mahi Binebine nous fait pénétrer à travers cette ruelle dans l’intimité du personnage de Hayat, une jeune femme qui s’émancipe grâce à Mamyta, une sorte de geisha 💃- chanteuse, danseuse, entraîneuse, amante.⁣ Mahi Binebine, à travers ce personnage, nous relate « l’histoire de ces femmes qui ont inventé le féminisme ». Elles véhiculent une sensualité, libèrent la parole, et par la danse, font de leur corps un véhicule vers la transe.💃⁣ C’est un livre sur la transgression, à la fois drôle et militant, construit comme un conte. Au fond, il s’agit d’une réflexion sur le fait d’être artiste.⁣ En bref, un livre fluide qui se lit d’une traite, envoûtant et profond!✨🥰⁣ ⁣ #bookstagram
Quand une auteure a de l’humour… . Cécile Coulon a ri de cette photo et c’est tant mieux. Mais c’est son commentaire que je trouve le plus intéressant: «Le livre s’est fait démonter». Car il s’agit bien du livre et non pas de l’auteur dont il est question dans mes avis. . Je ne connais aucun auteur et ne vais à aucune rencontre. Les fans clubs, très peu pour moi. Ça rend bête, agressif et étriqué. Certains commentaires sur Facebook parlent d’eux-mêmes. . Donc pourquoi un tel avis hier? Plutôt que d’exprimer froidement à quel point je n’ai pas aimé cette histoire, j’ai préféré en rire. Vous commencez un peu à connaitre mon second degré. L’humour est un mode de vie chez les Carpenters. Il soigne de tout. Hier vous avez ri. La majeure partie de vos commentaires le dit. Je m’en réjouis et vous remercie de vos retours puisque c’était le but. J’aime rire aussi de vos publications. . Je ne pense pas vous avoir fait rire en humiliant l’auteure ce qui serait du niveau cour de collège, donc inadmissible. Je me suis moquée des personnages, de leurs choix, des formules littéraires… J’ai également prévenu que je racontais la fin, personne n’était obligé de lire l’avis en entier. . Lire ou ne pas lire le livre? Sûrement pas! Quand j’hésite, je fais aussi confiance à des lecteurs qui me disent «Lis ça» et je lis ; «Ne lis pas ça» et je ne lis pas. Il y a tant de bons livres à lire et le temps nous manque. Bien sûr! Je viens de lire «Une joie féroce» de Chalandon que tout le monde trouve nul. Et j’ai bien fait. . Qu’est-ce qu’un bon avis sur Instagram? Un bon avis est un avis qui pèse ses mots. Certains sont formulés avec autant d’éloges que si l’auteur avait sauvé des migrants de la noyade. Ça me laisse perplexe. D’autres avis sont tellement intéressants que je pleure sur mes journées trop courtes. D’autres encore m’ouvrent les yeux sur une lecture différente de celle que
Y a-t-il une malédiction qui me tourmenterait ? Le début de chaque histoire me ravit- si je m'immerge dans les mots. Éblouie, je nage dans la joie d'avoir trouvé des écrivain.e.s contemporains qui osent disséquer le cœur humain. Il disparaît vite ce sentiment d'avoir été comprise. Border de Jacques Houssay, comme d'autres avant lui, a tenté de m'envoyer. J'ai vu dans les premières pages une poésie urbaine, des envolées aux candeurs de vide, si jolie et si triste. Les pages se sculptent du blanc du silence, les paragraphes s'envolent dans un lyrisme évanescent. Ce n'est pas une intrigue, c'est une ville. Inconnue, ignorée, laide, une ville située dans l'imaginaire des enfants grandit trop vite, grandit trop tôt. Des gamins, perdus dans l'immensité d'un sens qui se perd, s'egratigne et rugit de son absurdité. Il y a un petit air de Blizzard. Il y a ces silhouettes enfoncées dans la boue misérable et sèche. Il y a ce besoin d'écrire et d'écorcher le papier. Mais les mots sont les mêmes. Mais les phrases sont les mêmes. Répétition incessante, dérangeante. Malgré ses qualités, j'ai vu une narration à bout de souffle qui s'efforcait de paraître plutôt que de plonger dans la profondeur. Des stéréotypes ajourés ont fini par balayer toute la prose transcendante pour terminer en écume de déception. . #bookstagram #booking #livraddict #livrestagram #border #jacqueshoussay #litteraturecontemporaine #bookphotography #mood #bookloversday #bookandbed
Hello les Z'abos ! «Je, d'un accident ou d'amour» de Loïc Demey est une petite pépite succulente, décalée et surprenante qui retiendra votre attention si vous êtes un lecteur amoureux des mots, du verbe, et nostalgique de l'Oulipo. La structure, d'une originalité jubilatoire, joue avec tout ce que la langue française a de plus sacré et, il faut le dire, le plaisir est entier !  Retrouvez ma chronique complète sur Babelio : https://www.babelio.com/livres/Demey-Je-dun-accident-ou-damour/668849/critiques/1404132  Et vous, dîtes-moi tout de ce que vous en avez pensé !  #bookstagram #bookstragramer #loicdemey #oulipo #litteraturecontemporaine
Des jeunes filles disparues bien mystérieusement,  des rencontres étranges et des arbres lancés à l'assaut du ciel, voilà ce que renferme une certaine forêt du bout du monde. Monica Sabolo signe un roman abouti empreint de mysticisme, de forces obscures et de réalisme. Elle dépeint des portraits d'adolescentes et de jeunes femmes auréolées d'une aura et d'une énergie folles. Entre jeux dangereux, transgression et découverte de soi, la frontière entre enfance et âge adulte est ténue. Il suffit de peu pour basculer de l'autre côté. ¦ Une dimension sociale se déploie tout au long des quelques 280 pages que compte le roman. Hommes tyranniques, parents paumés, clivage entre les blancs et les habitants de la réserve, harcèlement scolaire, forces de l'ordre passives et impuissantes brossent le tableau d'un coin oublié de tous. Les personnages masculins sont assez détestables même si certains finissent par nous surprendre. Les protagonistes féminines, de véritables héroïnes, se démènent comme elles le peuvent. ¦ Eden m'a parfois donné l'impression de plonger dans un roman américain tant certains codes sont repris. Et ce n'est pas pour me déplaire! J'ai adoré ce récit de bout en bout. Monica Sabolo nous propose une histoire captivante dont les forces sont multiples à l'orée de l'âge adulte, de la fantasmagorie, de la justice et de la forêt où les arbres s'apparentent à des géants. Un roman singulier à glisser dans son sac. ¦ @monicasabolo @editions_gallimard #eden #monicasabolo #gallimard #rentreelitteraire #rl2019 #litteraturefrancaise #litteraturecontemporaine #bookstagram #bookworm
...vieillard, c'est vivre de la vie des jeunes gens , c'est épouser leurs passions." Victor Hugo⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ H⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ U⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ G⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ O⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ #livreromantique #lecture2019 #lectureplaisir #romandamour #instalivre #livreromance #lecteuraddict #lecteurcompulsif #lecteurstagram #lecteuravide #lecteurpassionné #lecteur #romanpsychologique #lecteursanonymes #lecturedumoment #lectureencours #lectrice #instalecture #jaimelire #ideelecture #lecturenumerique  #lecturepositive #litteraturevivante #sanfrancisco #litteraturecontemporaine  #lectricecompulsive #seriallectrice #auteurindependants #autoedition
Très heureux d'officialiser, à l'occasion de la foire de Francfort, ma prise de direction de la collection Narratori Francesi Contemporanei chez Gremese Editore, situé à Rome. Plaisir de rencontrer d autres éditeurs. En quête de textes littéraires de qualité. Sélection et promotion de la littérature contemporaine française en Italie. Quelques événements culturels en préparation en Italie... #roma #francfort #gremese #litteraturecontemporaine  N hesitez pas à me soumettre des coups de coeur...
💚💗💚 ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ A⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ G⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ O⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ R⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ A⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ #livreromantique #lecture2019 #lectureplaisir #romandamour #instalivre #livreromance #lecteuraddict #lecteurcompulsif #lecteurstagram #lecteuravide #lecteurpassionné #lecteur #romanpsychologique #lecteursanonymes #lecturedumoment #lectureencours #lectrice #instalecture #jaimelire #ideelecture #lecturenumerique  #lecturepositive #litteraturevivante #amour #litteraturecontemporaine  #lectricecompulsive #seriallectrice #auteurindependants #autoedition
"Jeune, c'est tout désirer, tout posséder... "⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ H⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ U⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ G⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ O⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ #livreromantique #lecture2019 #lectureplaisir #romandamour #instalivre #livreromance #lecteuraddict #lecteurcompulsif #lecteurstagram #lecteuravide #lecteurpassionné #lecteur #romanpsychologique #lecteursanonymes #lecturedumoment #lectureencours #lectrice #instalecture #jaimelire #ideelecture #lecturenumerique  #lecturepositive #litteraturevivante #sanfrancisco #litteraturecontemporaine  #lectricecompulsive #seriallectrice #auteurindependants #autoedition
« Une bête au paradis », Cécile Coulon, RL2019, L’iconoclaste . Blanche, la bête (au sens l’idiote), a 80 ans et se souvient à quel point elle a été cruche d’être amoureuse du bellâtre du village, Alexandre, le grand méchant de l’histoire, pour qui elle a gâché sa vie 💔, même pas capable de voir que vit sous ses yeux le vrai amour ❤️, Louis, trop taciturne pour se manifester 😒. . Il faut excuser Blanche, ce n’est qu’une fille de ferme 👩🏼‍🌾: elle est douée à l’école mais n’a aucune ambition, ne fait pas d’études, ne lit pas, ne regarde pas la télé, n’écoute pas la radio, ne va pas à la ville, ne prend pas de vacances… un musée ? le journal ? le cinéma ? ah non, à la campagne on connait pas ! . En plus, pauvre Blanche a une grand-mère taiseuse (comme toutes les vieilles de la campagne) qui met son petit-fils de 5 ans à chialer dehors parce qu’il pleure trop fort la mort de ses deux parents dans un accident de voiture 😱. Enfin, elle est pas si dure la vieille : quand Blanche pleure le départ d’Alexandre (l’ingrat veut aller faire des études à la ville, on comprend pas ça à la campagne !) elle la cajole. C’est tellement plus bouleversant un amour de lycée que la mort des parents… 😑 . (Attention divulgachage… mais de toute façon vous n’irez pas lire ça hein ?! 😧) Blanche sera bête jusqu’au bout : quand Alexandre revient 15 ans plus tard, elle se jette dans ses bras, se prépare à faire sa vie avec lui 🤦🏻‍♀️. Oups… Alexandre est le salaud jusqu’au bout : il est marié, a un gosse et il veut juste leur voler leurs terres (on n’est plus à un cliché près). Et comme la grand-mère est aussi bête que sa petite-fille (les chiens font pas des chats) en 2 jours elle vend ses terres, son Paradis, à Alexandre, l’agent immobilier « qui passe sa vie à fouiller les méandres des âmes des autres » (je sais pas vous mais j’ai toujours eu du mal avec
DIGNITÉ & TENDRESSE 💬"Il me manque comme personne mais je ne sais pas qui j'ai perdu. J'ai perdu le bonheur de sa compagnie, la gratuité de son affection, la sérénité de ses jugements, la complicité de son humour, la paix. J'ai perdu ce qui restait de la douceur du monde." 💫 "Mon frère" est un récit court, fort et surprenant. 💫 Face à la douleur de la perte de son frère et à son incapacité de dire qui il était vraiment bien qu'ils fussent très proches, Daniel Pennac entreprend, de manière inconsciente, de le retrouver à travers un texte qu'ils aimaient tous les deux. C'est ainsi qu'il succombe à l'irrépressible envie de mettre en scène le "Bartleby" de Melville et de le lire face au public tous les soirs. Au cours de ces lectures qui ont lieu 17 mois après la mort de Bernard, il a surtout l'étrange sensation de le retrouver, de lui donner rendez-vous quotidiennement. Car au moins deux éléments relient Bartleby et ce frère chéri: un caractère mystérieux et un petit gâteau au gingembre qu'il avait nommé lui-même Bartleby... 💫 Ce récit intime est construit d'une manière aussi inattendue que plaisante puisque chaque chapitre alterne entre le texte de Melville et les souvenirs de l'auteur. 💫 J'ai aimé cette manière si douce, tendre, digne et sans prétention de rendre hommage à un être cher. Et puis, il faut le dire, lire Pennac est toujours un plaisir. ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~💫💫💫💫💫💫💫💫💫 Et pour ceux qui ne connaîtraient pas "Bartleby le scribe", il s'agit de l'histoire d'un homme étrange qui va réussir à rendre fou le notaire pour lequel il "travaille", à force de refuser toutes les tâches qui lui sont confiées. En effet, à chaque demande, l'homme mystérieux use de la même formule: "je préférerais pas". C'est drôle, déconcertant, je vous recommande chaudement la Lecture de cette nouvelle (qui m'a rappelé de bons souvenirs de fac) même si on la découvre grâce à Pennac dans
▪︎Il y a un mois, je vous avais parlé du roman autobiographique déchirant "Priez pour nous" de Lionel Duroy paru en 1990. "Le chagrin" (qui a connu un grand succès) le "revisite" en quelque sorte, vingt ans après avec un angle tout autre. Le narrateur n'a plus 10 mais 60 ans, le ton ressemble plus à celui d'un biographe même si les choses deviendront plus complexes dans la dernière partie du livre où l’intensité émotionnelle atteindra des sommets... ▪︎L'Histoire (de l'Occupation à nos jours) cette fois englobe l'histoire et le "particulier" qui fabriquait déjà de "l'universel" à l'époque, en fabrique de fait encore plus. Cette famille bordelaise désargentée dont on va suivre la déliquescence au fil des événements majeurs de la seconde moitié du XXe siècle, appartient à différentes époques, celle de nos aïeux, parents, la nôtre ! Le "je" si poignant de Duroy devient un "nous", et on pleure davantage (je n’aurai pas cru ça possible tant "Priez pour nous" m’avait serré le cœur !) cet enfant pris au piège de la fatalité familiale, ce William qui, au grand dam, de sa mère n'est pas « sec et racé » comme son père contrairement à ses grands frères mais « lourd », nanti de « grosses joues » comme son époux ou le père de celui-ci, « un véritable Dunoyer de Pranassac » en somme, « cette famille de dégénérés »… ▪︎Ce roman peut être aussi perçu comme une entreprise de réparation puisque le narrateur décortique avec sincérité et transparence les mécanismes psychologiques qui ont présidé l'écriture du livre de jadis (dont la parution a entraîné une rupture entre l’auteur et ses parents, ses neuf frères et sœurs), cette volonté de "venger" son père au détriment de sa mère… Ce livre est un tour de force littéraire, un exercice d'introspection superbe, un chagrin lumineux qu'on partage, et c’est joliment éprouvant... L'avez-vous lu ?
"Qui a tué mon père". Le "J'accuse" d'Édouard Louis. Quand l'histoire politique d'un pays peut se comprendre à la façon dont les corps sont abîmés. Objet littéraire. Littérature contemporaine engagée. Cri d'amour à un père violent. . . . #bookphotographie #bookstagram #booksaddict #livre #book #livrestagram #instabook #instalivre #lire #livres #books #livreaddict #bookaddict #lecture #booklover #auteur #littature #love #amour #litteraturecontemporaine #litteraturefrancaise #theatre #engage #quiatuemonpere #edouardlouis #seuil
Je lui ai laissé le choix, elle avait gardé mon coeur entre ses mains lorsque je l'ai quitté et elle m'a choisi....⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ H⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ A⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ w⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ A⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Ï⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ .⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ #livreromantique #lecture2019 #lectureplaisir #romandamour #instalivre #livreromance #lecteuraddict #lecteurcompulsif #lecteurstagram #lecteuravide #lecteurpassionné #lecteur #romanpsychologique #lecteursanonymes #lecturedumoment #lectureencours #lectrice #instalecture #jaimelire #ideelecture #lecturenumerique  #lecturepositive #litteraturevivante #sanfrancisco #litteraturecontemporaine  #lectricecompulsive #seriallectrice #auteurindependants #autoedition
Que devient la vie d’une femme après avoir subi un viol ? Cette question est au cœur du Malheur du bas, le premier roman brutal et étouffant d’Inès Bayard.  Dans ce roman, la violence est partout. Dès la première scène, celle d’un infanticide. Dans la description crue et choquante du viol que Marie a subi. Dans chacun des mots, des pensées, des pulsions qui lui viennent après l’agression. Dans sa vision de la maternité, si sombre, si vile, si déroutante quand, comme moi, on a follement désiré son enfant. Dans sa manière de se reconstruire aussi, heureuse en apparence, en lambeaux à l’intérieur.  Inès Bayard entre avec une précision troublante dans la tête de son héroïne et montre sans fard ce qu’une femme peut devenir après avoir été violentée. Une belle réussite dont je vous parle aujourd'hui sur le blog. _____ #lemalheurdubas #inesbayard #litteraturecontemporaine #livre #lecture #litterature #roman #bookstagram #passionlecture #lectrice #passionlivres #bloglitteraire #booklover #bookaddict @editionsalbinmichel
Samedi 19 octobre à 20h aura lieu le concert-fiction "Les enfants du marais", musique de Suzanne Giraud et texte de Pascal Quignard dont nous avons publié en 2016 une version du texte superbement illustrée par Gabriel Schemoul sous le titre de "Le chant du marais"  À ne pas rater, cela n'aura lieu qu'une fois ! #editionschandeigne #pascalquignard #suzannegiraud #francemusique #musiqueclassique #gabrielschemoul #peinture #studio104 #maisondelaradio #parismarais #larochelle #concert #litteraturecontemporaine #franceculture #orchestrephilarmoniquederadiofrance
*Genese de « L’Année du gel »* Mon roman sort le 8 janvier chez #calmannlevy . J’ai donc 12 mercredis pour vous raconter comment ce texte est né.  Swippez !  #ecriture #littérature #litteraturecontemporaine #auteure #romanpolicier #polar #entredeuxmers #bookstagram #instalivre #premierroman #romanregional #territoires #livreetvin #viticulteur #vigneron @lisaliautaud

Loading